Actualités

Bilan positif de notre camp d’été 2019

En 2017 et 2018, le Centre de santé communautaire Hamilton-Niagara (CSCHN) avait offert un camp d’été de deux semaines à Welland. L’expérience s’était avérée des plus positives mais un peu limitée : les parents souhaitaient davantage, d’autant plus que la popularité du camp avait conduit à la formation d’une liste d’attente.

C’est donc avec satisfaction que le CSCHN a, en 2019, offert à nouveau son camp d’été mais cette fois sur huit semaines. Ce changement s’explique par le soutien financier important donné à ce programme par la Municipalité régionale du Niagara(Niagara Prosperity Initiative). Auparavant, le CSCHN assumait seul les coûts du camp d’été, de sorte que cette subvention a permis d’en bonifier considérablement la programmation. Du 2 juillet au 23 août, à raison de 8 heures par jour et de 40 enfants par semaine, une multitude d’activités ont donc été offertes par le CSCHN.

En phase avec le mandat de l’organisme, la thématique du camp était orientée vers le sport, la santé et le bien-être. Les participants n’avaient même pas besoin d’amener leur repas, celui-ci, en plus d’une collation, étant fourni et préparé en fonction des conseils d’une diététiste. Celle-ci a d’ailleurs rencontré les jeunes à toutes les semaines pour cuisiner avec eux et, par la même occasion, leur apprendre les bases d’une alimentation saine.

Elle n’était pas la seule professionnelle à partager ses connaissances avec les enfants. Un* hygiéniste dentaire les a visités à temps régulier pour discuter avec eux des soins de la bouche et de la protection des dents nécessaire à la pratique de certaines activités physiques. Des travailleuses sociales, ergothérapeutes et infirmières se sont également relayées pour aborder des sujets aussi divers que la santé mentale, les effets du vieillissement, la protection contre le soleil et les tiques, etc.

Le camp était basé aux écoles Nouvel Horizon et Gordon mais les jeunes ont eu amplement d’occasions de sortir. Les vendredis étaient consacrés à la baignade à la piscine et, chaque semaine, les moniteurs amenaient les participants à un terrain de camping, centre sportif ou autres lieux consacrés à l’activité physique ou au plein air. Il va sans dire que les jeunes ont fait beaucoup de sport cet été, généralement divisés en deux groupes en fonction de leur âge puisque le camp s’adressait aux enfants de 7 à 13 ans.

Les parents étaient très contents et, à la maison, ils ont remarqué une plus grande attention des enfants à la qualité de leur alimentation et à leur santé en général. Qui plus est, le camp, étant offert en français, est venu combler un manque chez plusieurs jeunes qui, entre la fin des classes en juin et le retour à l’école en septembre, n’ont souvent que peu d’occasions de parler en français.

Le CSCHN peut dire mission accomplie. La popularité du camp ne s’est pas démentie et l’organisme appliquera à nouveau pour une subvention afin d’offrir aux jeunes la même expérience l’an prochain.

(article par Philippe Thivierge, journaliste à Le Régional)