Actualités

Le nombre de décès dû à la cigarette électronique est passé à neuf.

Une NEUVIÈME personne est décédée des suites da vaping alors qu'une épidémie de maladies pulmonaires mystérieuses continue de s'emparer des États-Unis.

Forte mise en garde par rapport à l'usage des ecigarette-liée à la condition mystérieuse - avec 530 personnes maintenant atteintes.

Le dernier décès est celui d'un homme du Kansas âgé de plus de 50 ans qui avait des problèmes de santé sous-jacents.

Il est la deuxième personne à être décédée d'une maladie liée au vapotage au Kansas. Le premier décès au Kansas associé au vapotage était celui d'une femme de plus de 50 ans qui souffrait également de problèmes de santé sous-jacents.

En plus des deux décès, les autorités sanitaires du Kansas ont signalé que neuf personnes ont été hospitalisées pour des maladies liées à la cigarette électronique, (personnes âgées entre 17 à 67 ans), et que deux patients sont toujours hospitalisés.

Le gouverneur du Kansas, Laura Kelly, a dit : "Je suis attristé d'annoncer la mort d'un second Kansan en association avec cette épidémie."

Elle a également déclaré que le ministère de la Santé et de l'Environnement de l'État "travaille sans relâche avec d'autres États et organisations pour recueillir des faits sur les e-cigarettes et leurs effets", et que le Kansas "coordonne un moyen pour combattre cette épidémie, afin que les familles puissent éviter ces conséquences tragiques."

Il s'agit du dernier décès survenu aux États-Unis à la suite d'une flambée de maladies pulmonaires mystérieuses et potentiellement mortelles.

En hausse

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies ont déclaré que 530 cas confirmés et probables ont été signalés dans 38 États et un territoire américain.

Le nombre croissant de victimes a incité les autorités à ouvrir une enquête criminelle.

Cependant, ils luttent toujours pour identifier un seul produit ou un seul produit chimique dans les e-cigarettes derrière l'épidémie.

Mitch Zeller, un directeur de la Food and Drug Administration, a déclaré que : "L'accent est mis sur la chaîne d'approvisionnement."

La maladie a été signalée pour la première fois en avril et tous les patients sont connus pour avoir utilisé des e-cigarettes - certaines contenant le cannabinoïde THC.

Les symptômes peuvent comprendre de la fatigue, de la toux, de l'essoufflement, des vomissements ou de la diarrhée.

Les États-Unis ont commencé à interdire la vente de cigarettes électroniques et le premier cas a été signalé au Canada.

Anne Schuchat, du Centre de contrôle et de prévention des maladies, a exhorté les vapoteurs à abandonner. Sur les morts, elle a ajouté: "Nous en attendons d'autres."

Il est arrivé un jour après que l'Inde a dit qu'elle interdisait la vente et l'importation de cigarettes électroniques.

Le premier décès identifié comme lié au vapotage a été annoncé le mois dernier dans l'Illinois où un patient avait souffert d'une "maladie respiratoire grave" après avoir utilisé une cigarette électronique.

En juillet, une personne de l'Oregon qui avait récemment utilisé des ecigarettes contenant de l'huile de cannabis est décédée.

Un autre décès a été signalé le 6 septembre par des responsables de la santé de l'Indiana, qui ont déclaré que le patient avait plus de 18 ans et qu'il avait des antécédents d'usage de cigarettes électroniques.

Le ministère de la Santé du Minnesota a annoncé le même jour qu'un patient était décédé en août d'une maladie pulmonaire associée au vapotage de produits contenant du THC (le produit chimique psychoactif du cannabis).

Deux décès ont été annoncés dans le comté de Los Angeles et au Kansas, plus tôt ce matin.

Puis, la semaine dernière, un homme de 40 ans en Californie est décédé après avoir combattu pendant plusieurs semaines une maladie pulmonaire "grave" liée au vaping.

Vapotage

Lundi dernier, l'agence a déclaré qu'elle avait activé son centre des opérations d'urgence pour coordonner l'enquête.

Robert Redfield, directeur du CDC, a dit : "Le CDC s'est fixé comme priorité de découvrir ce qui cause cette épidémie de cigarettes électroniques, de blessures et de décès liés au vapotage."

Bien que les cas n'aient pas encore été liés à un produit ou à un ingrédient en particulier, les responsables de la santé ont exhorté les consommateurs à cesser complètement de faire du vaping.

Les enquêteurs de la santé tentent d'établir si une toxine ou une substance particulière est ajoutée à des produits, y compris la marijuana, ou si elle provient d'un usage intensif.

La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis croit que le liquide contenant du THC - l'agent psychoactif du cannabis - pourrait être en cause et a émis un avertissement.

Mais de nombreux patients ont dit qu'ils n'avaient aucune connaissance des substances qu'ils auraient pu utiliser, ce qui a compliqué leur traitement.

Article traduit de : www.thesun.co.uk