x

Mai, mois de sensibilisation et prévention de la violence à caractère sexuel en Ontario

Communiqué de presse 

Mai est le mois de sensibilisation et prévention de la violence à caractère sexuel en Ontario.

L’agression à caractère sexuel est un acte, un geste, une parole ou un comportement de nature sexuelle commise sans le consentement de la personne.

C’est un acte de domination, de pouvoir et de contrôle.

Il existe différentes formes d’agressions à caractère sexuel, notamment : les blagues ou les commentaires sexistes, le cyberharcèlement sexuel, les attouchements, le viol, l’exploitation sexuelle, le harcèlement à caractère sexuel de rue, les mutilations génitales féminines, etc.

Il est essentiel de reconnaître que chaque forme d’agression à caractère sexuel est grave et doit être prise au sérieux. Les femmes peuvent vivre les formes d’agression à caractère sexuel de façon différentes et à des niveaux différents, peu importe le niveau de « gravité » que la société peut attribuer à l’agression. Il est important de tenir compte des différentes expériences des femmes.

Pour en savoir davantage sur les agressions à caractère sexuel, découvrez les ressources de Traçons-les-limites! https://tracons-les-limites.ca

Au Centre de santé, une équipe de professionnelles francophones reste à votre disposition pour vous offrir ainsi qu’à vos proches, l’écoute et des services de soutien personnalisé en toute confidentialité, que ce soit par téléphone, par vidéoconférence ou en personne.

Vous n’êtes pas seule!

Loubna Moric, coordinatrice des programmes contre la violence et les agressions à caractère sexuel

Pour en savoir plus sur nos services, visitez notre site internet www.cschn.ca ou appelez-nous au 1-866-437-7606 (Hamilton) 1-866-885-5947 (Welland)

 

Vous pouvez également appeler la ligne d’écoute provinciale Fem’aide disponible 24 heures par jour et 7 jours par semaine au 1-877-336-2433 www.femaide.ca

Jeunesse, J’écoute appeler 1-800-668-6868 ou texter PARLER au 686868 ou clavarder au jeunessejecoute.ca/clavardage-en-ligne Jeunessejecoute.ca

Si vous êtes en danger immédiat, appelez la police au 911.

Des Centres de traitement ou de soins en cas d’agression sexuelle sont à votre disposition au 905-521-2100 poste 73557 (région de Hamilton) et au 905-684-7271 poste 45300 (région de Niagara).

Si vous êtes victime/survivant(e) de prostitution forcée ou de travail forcé ou croyez que quelqu’un l’est, appelez en toute confidentialité la ligne d’urgence canadienne contre la traite des personnes 24/7 multilingue 1-833-900-1010 Vous pouvez aussi envoyer un courriel à hotline@ccteht.ca

Pour trouver des services en Ontario français, consultez le https://aocvf.ca/services-aux-femmes/

Pour obtenir des renseignements sur les services et le soutien offerts, n’hésitez pas à consulter les sites suivants: 211ontario.ca pour l’ensemble de la province, wawg.ca dans la région de Hamilton et cevaw.com dans la région de Niagara.

Journée internationale des femmes, une soirée pleine d’émotions!

Ce mardi 8 mars 2022, a eu lieu la célébration virtuelle de la Journée internationale defemmes.

Cette année, cet événement a eu pour thème Ode à la femme que je suis: l’inspiration au féminin.

Nous avons eu le plaisir d’accueillir Madame Suzanne Cloutier comme invitée d’honneur, et d’écouter les témoignages poignants et incroyables de trois femmes inspirantes, MarieAnge, Esther et Rayan. Un grand merci Mesdames pour vos partages.

L’équipe contre la violence faite aux femmes aimerait remercier la communauté francophone qui nous a rejoint afin de rendre hommage à toutes ces femmes exceptionnelles qui nous entourent. Votre contribution, mais surtout votre présence ont été un facteur indéniable dans le succès de cet événement virtuel.

Equipe contre la violence faite aux femmes

Célébration virtuelle de la Journée internationale de la femme 8 mars

C’est avec un grand plaisir que le Centre de santé communautaire Hamilton / Niagara vous invite à notre célébration virtuelle de la Journée internationale defemmes, ce mardi 8 mars 2022 de 18h à 20h.

Cette année, cet évènement aura pour thème Ode à la femme que je suis: l’inspiration au féminin et nous aurons le plaisir d’accueillir Madame Suzanne Cloutier comme invitée d’honneur.

Pour vous inscrire, veuillez cliquer sur le lien ci-après :

https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZEtceCrpz4sE9MABT2G_lW5-QfJYeVXdt39

Votre participation vous donnera droit à une belle surprise que vous pourrez venir récupérer au site de Hamilton ou de Welland.

N’hésitez pas à partager cette invitation auprès de vos familles, vos proches, vos amies, vos collègues, etc.

Au plaisir de vous revoir en ligne, votre participation est toujours grandement appréciée!

 

 

 

Posted in Non classé

6 décembre: journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Aujourd’hui est le 6 décembre, Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes et un jour où nous nous souvenons et pleurons la vie de 14 femmes qui ont été tuées à Polytechnique Montréal en 1989 par un acte de violence fondée sur le genre.

À partir d’aujourd’hui, veuillez visiter le lien ci-dessous et regarder le service du 6 décembre. Si vous le pouvez, veuillez également allumer votre bougie aujourd’hui en souvenir.

Merci à tous nos employés et partenaires communautaires qui ont participé à la création de ce service. Bien que nous ne puissions pas nous réunir en personne, nous espérons que ce service vous rappelle que nous sommes une communauté et que nous continuerons à travailler en tant que communauté pour mettre fin à la violence sexiste, lutter contre la haine et la misogynie et créer des vies plus sûres pour les femmes, les filles , et les familles.

Campagne des 16 jours d’activisme: du 25 novembre au 10 décembre

Ce jeudi 25 novembre 2021, nous soulignons la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

Une date qui coïncide également avec le lancement de la campagne des 16 jours d’activisme contre la violence basée sur le genre.

Chaque année, cette campagne internationale débute le 25 novembre et se termine le 10 décembre, Journée internationale des droits de la personne.

Le choix de ces deux dates a pour but de faire le lien entre les violences faites aux femmes et les violations des droits fondamentaux des femmes, définissant ainsi la violence basée sur le genre comme étant une atteinte aux droits humains.

L’objectif principal est de rendre hommage aux victimes, de réitérer notre soutien et de consolider notre engagement à mettre fin à la violence faite aux femmes. Il s’agit d’un appel à l’action pour dénoncer tous les actes de violence basée sur le genre, pour poser des gestes et prendre des mesures concrètes afin de prévenir et éliminer toutes les formes de violence faite aux femmes et aux filles. La violence basée sur le genre n’est pas un problème individuel mais une problématique sociétale. Nous pouvons toutes et tous faire la différence et jouer un rôle important dans la création de foyers, d’écoles, de milieux de travail et de collectivités sécuritaires pour tout le monde!

Pour en savoir plus, nous vous invitons à participer à notre webinaire, ce soir de 17h30 à 18h30 en cliquant sur ce lien : https://video.businessconnect.telus.com/join/531237944

Venez nombreuses et nombreux! Suivez-nous et ensemble mettons fin à la violence!

Un jour, une action, un geste!

Les-16-jours-dactivisme-1

Les personnes qui désirent nos services peuvent contacter directement notre service d’accueil par téléphone pour le site de Hamilton au 905-528-0163 ou 1-866-437-7606 et pour le site de Welland au 905-734-1141 ou 1-866-885-5947.
Les rencontres individuelles peuvent avoir lieu dans les édifices du Centre de santé (1320 rue Barton Est à Hamilton ou 810 East Main à Welland) en respectant les mesures de prévention en vigueur contre la contamination par le COVID-19. Il est aussi possible d’organiser des sessions de soutien par téléphone ou par vidéoconférence.[:en]http://www.cschn.ca/new/wp-content/uploads/2021/11/Les-16-jours-dactivisme.pdf

Posted in Non classé

[:fr]Temps des fêtes et confinement, une période sensible pour les violences[:]

[:fr]Hamilton/Niagara —Nous voici arrivés à la fin de l’année, en période de fête. Malheureusement, ces moments de joie et de partage peuvent être éprouvants pour certaines personnes, aux prises avec la violence conjugale et intrafamiliale. Il est important que nous restions vigilants, en tant qu’amis, voisins et familles, afin de prévenir et de lutter contre les violences car ces périodes de fêtes de fin d’année s’avèrent bien atypiques cette année, voire difficiles. Le centre de Santé communautaire Hamilton/Niagara reste sensible au fait que la crise actuelle de la COVID-19 entraîne une hausse de la violence conjugale et intrafamiliale, notamment une hausse des cas d’agression à caractère sexuel.

« Les mesures de confinement en Ontario servent à freiner la propagation du virus et sont nécessaires, mais nous savons que le domicile n’est pas un lieu sécuritaire pour toutes : les femmes et les filles (identifiées) ne sont pas toutes en sécurité chez elles pendant la COVID-19. Il est important qu’elles sachent que le centre de santé Hamilton/Niagara offre toujours des services sécuritaires pendant la pandémie, et que nous continuons d’aider les femmes et filles victimes d’agression à caractère sexuel », a affirmé Mme. Loubna Moric, coordinatrice des programmes contre la violence et les agressions sexuelles du centre de santé Hamilton Niagara.

Au Canada, une femme sur trois sera victime d’une agression à caractère sexuel au cours de sa vie. La violence faite aux femmes est un fléau qui persiste, d’autant plus en période de confinement… Malgré les obstacles liés au confinement, le centre de santé H/N continue d’être là pour les femmes et les filles. Une équipe est mise sur place dans les deux sites pour gérer les crises ainsi que les références reçues.

La sensibilisation du public et l’intervention de l’entourage pour soutenir les femmes et les filles sont un élément important de la lutte contre cette forme de violence genrée. « Pendant cette période de confinement, il est encore plus important que les proches d’une femme aux prises avec la violence gardent le contact et que les professionnels et professionnelles qui les côtoient soient sensibilisés et puissent les aider », conclut Mme Loubna. Moric

Pour en savoir plus sur nos services, découvrez notre site Web (cschn.ca). Pour découvrir comment appuyer une femme aux prises avec la violence pendant le confinement, consultez ces ressources :

Au Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara, toute une équipe de professionnels francophones est à votre disposition pour vous écouter et vous servir.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un soutien ou des ressources par courriel au cschn@cschn.ca ou par téléphone au 1-866-885-5947 à Welland ou 1-866-437-7606 à Hamilton

Si vous êtes en danger immédiat, appelez la police au 911.

Des centres de traitement ou de soins en cas d’agression sexuelle sont à votre disposition au 905-521-2100 poste 73557 (région de Hamilton) et au 905-684-7271 poste 45300 (région de Niagara).

Vous pouvez également appeler la ligne d’écoute Fem’aide disponible 24 heures par jour et   7 jours par semaine au 1-877-336-2433; http://www.femaide.ca

Pour trouver des services en Ontario français, consultez le https://aocvf.ca/services-aux-femmes/

Pour obtenir des renseignements sur les services et le soutien offerts, n’hésitez pas à consulter les sites suivants: 211ontario.ca pour l’ensemble de la province, wawg.ca dans la région de Hamilton et cevaw.com dans la région de Niagara.

 Loubna Moric, coordinatrice des programmes contre la violence et les agressions à caractère sexuel

 [:]

[:fr]La rue, la nuit, femmes sans peur ou Reprenons la nuit/ Take Back The Night 2020[:]

[:fr]L’évènement « La rue, la nuit, femmes sans peur » appelé aussi « Reprenons la nuit » est une opportunité unique en son genre, qui rassemble traditionnellement chaque année au mois de septembre des milliers de femmes pour revendiquer une vie sans violence incluant leur droit de se sentir en sécurité la nuit comme le jour et de se réapproprier la rue ainsi que l’espace public.

C’est aussi un moment privilégié pour dénoncer les agressions à caractère sexuel subies par les femmes et les filles, pour exprimer le soutien et l’affirmation que nous croyons les survivantes et les survivants de violence basée sur le genre!

Bien que la plupart de ces violences ne se déroulent ni dans le noir ni dans la rue, contrairement aux croyances populaires, « Reprendre la rue » est un symbole d’égalité, de revendication et de reprise de pouvoir.

Cette année, en raison de la pandémie COVID-19 et des mesures sanitaires de prévention, le format de cet évènement sera différent car nous n’organiserons ni de rassemblement ni de marche-manifestations comme d’habitude.

Néanmoins, la pertinence de cet évènement reste indéniable et plus que jamais incontournable.

Les consignes de confinement et de distanciation sociale peuvent obliger les femmes ainsi que leurs enfants à rester confinés avec des personnes violentes et les isoler de leur entourage. Ceci augmente le risque de violence conjugale ou familiale ou d’agressions à caractère sexuel et rend difficile l’accès aux services de soutien.

La pandémie COVID-19 a particulièrement affecté les femmes qui sont déjà aux prises avec plusieurs défis socio-économiques tels que la précarité financière, l’accès au logement ou aux abris, la monoparentalité, etc. Le fait d’être francophone et d’appartenir à une minorité linguistique et culturelle, d’être une femme aînée, autochtone, immigrante et/ou racialisée, avec une limitation fonctionnelle, d’appartenir à la communauté 2SLGBTQ+, accentue d’autant plus leurs vulnérabilités.

Conscient de cela, le CSCHN a mis l’accent sur la prévention et la sensibilisation auprès de la communauté francophone. Des mesures ont été prises pour adapter la livraison des services essentiels de soutien dans le contexte pandémique actuel telles que la télé thérapie par vidéoconférences ou appels téléphoniques, la livraison d’épicerie à domicile, le soutien financier, des ateliers virtuels de réseautage entre femmes, des activités virtuelles pour toute la famille, etc.

Le Centre de santé communautaire de Hamilton/Niagara, aux côtés de la communauté francophone, réitère son engagement à sensibiliser le public et à mettre fin à toutes les formes de violence basée sur le genre.

L’équipe contre la violence faite aux femmes offre une large gamme de services en français pour la population des régions de Hamilton et du Niagara:

  • Des services d’aide personnalisée et confidentielle pour toutes les personnes s’identifiant comme femme francophone touchée par la violence basée sur le genre
  • Des services d’appui durant la transition vers une vie sans violence et de soutien au logement
  • De l’accompagnement au besoin (rencontre avec l’avocat, la cour familiale, Ontario au travail, etc.)
  • Des ateliers d’information relatifs au bien-être de la femme
  • Le soutien et l’accompagnement auprès des survivantes d’agression à caractère sexuel
  • Un programme d’intervention précoce pour les enfants exposés à la violence
  • Un programme de prévention et de sensibilisation en matière d’abus
  • L’aiguillage vers d’autres services et ressources communautaires

Vous n’êtes pas seules!…même pendant la pandémie!   

Au Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara, toute une équipe de professionnels francophones est à votre disposition pour vous écouter et vous servir.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir de l’aide ou des ressources par courriel au cschn@cschn.ca ou par téléphone au 1-866-885-5947 Welland ou 1-866-437-7606 Hamilton

Si vous êtes en danger immédiat, appelez la police au 911.

Vous pouvez également appeler la ligne d’écoute Fem’aide disponible 24 heures par jour et   7 jours par semaine au 1-877-336-2433[:]

[:fr]Mai : Mois de sensibilisation et de prévention des agressions à caractère sexuel[:]

[:fr]

Une femme sur trois et un homme sur six seraient victimes d’une agression sexuelle au cours de leur vie

Le Centre de Santé Communautaire Hamilton/Niagara est heureux de promouvoir la campagne 2020 « Traçons-les-limites » durant le mois de Mai, mois de la prévention de la violence sexuelle en Ontario, pour sensibiliser et inciter à l’action afin de mettre fin à la violence sexuelle.

Cette campagne, coordonnée par Action Ontarienne Contre la Violence faite aux Femmes (AOCVF), a pour objectif de mettre en évidence les cas de violence sexuelle qui sont devenus tellement courants qu’ils sont tolérés ou passent inaperçus. Elle vise à défaire les mythes sur la violence sexuelle et à engager le dialogue sur le rôle que les personnes de l’entourage peuvent jouer dans la prévention de la violence, de manière efficace et en sécurité.

Des mises en scène de la vie de tous les jours sont suggérées et mènent à se poser la question « où tracer les limites? ».

Pour de plus amples informations sur la campagne Traçons-les-limites, veuillez suivre ce lien www.traconsleslimites.ca

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous invitons également à visiter notre page facebook pour prendre connaissance des ressources, et des visuels de statistiques durant ce mois ainsi que nos services disponibles dans les régions de Hamilton et du Niagara.[:]

[:fr]Le Mois de la prévention de l’agression sexuelle est d’autant plus important en période de confinement[:]

[:fr]COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Hamilton/Niagara — Le 1er mai 2020 a lancé le Mois de la prévention de l’agression sexuelle en Ontario. Le centre de Sante communautaire Hamilton/Niagara s’inquiète que la crise actuelle de la COVID-19 entraîne une hausse de la violence conjugale et intrafamiliale, notamment une hausse des cas d’agression à caractère sexuel.

« Les mesures de confinement en Ontario servent à freiner la propagation du virus et sont nécessaires, mais nous savons que le domicile n’est pas un lieu sécuritaire pour toutes : les femmes et les filles ne sont pas toutes en sécurité chez elles pendant la COVID-19. Il est important qu’elles sachent que Le centre de santé Hamilton/Niagara offre toujours des services sécuritaires pendant la pandémie, et que nous continuons d’aider les femmes et filles victimes d’agression à caractère sexuel », a affirmé Mme. Loubna Moric, coordinatrice des programmes contre la violence et les agressions sexuelles du centre de santé Hamilton Niagara.

« Au Canada, une femme sur trois sera victime d’une agression à caractère sexuel au cours de sa vie. La violence faite aux femmes est un fléau qui persiste, d’autant plus en période de confinement. Ce Mois de la prévention de l’agression sexuelle sera bien différent des autres années; les activités de sensibilisation ne peuvent plus se faire en public à cause de la pandémie. Malgré les obstacles liés au confinement, nous continuons d’être là pour les femmes. Nous organisons justement des activités pour souligner le mois et permettre aux femmes de briser l’isolement : des rencontres individuelles et des groupes de soutien en virtuel, des suivis avec des appels sociaux. Cependant, Une équipe est mise sur place dans les deux sites pour gérer les crises ainsi que les références reçues. », se réjouit Mme. Loubna Moric.

La sensibilisation du public et l’intervention de l’entourage pour soutenir les femmes et les filles sont un élément important de la lutte contre cette forme de violence genrée. « Pendant cette période de confinement, il est encore plus important que les proches d’une femme aux prises avec la violence gardent le contact et que les professionnels et professionnelles qui les côtoient soient sensibilisés et puissent les aider », conclut Mme Loubna. Moric

Pour en savoir plus sur nos services, découvrez notre site Web (cschn.ca). Pour découvrir comment appuyer une femme aux prises avec la violence pendant le confinement, consultez ces ressources :

Au Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara, toute une équipe de professionnels francophones est à votre disposition pour vous écouter et vous servir.

N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir un soutien ou des ressources par courriel au cschn@cschn.ca ou par téléphone au 1-866-885-5947 à Welland ou 1-866-437-7606 à Hamilton

Si vous êtes en danger immédiat, appelez la police au 911.

Des centres de traitement ou de soins en cas d’agression sexuelle sont à votre disposition au 905-521-2100 poste 73557 (région de Hamilton) et au 905-684-7271 poste 45300 (région de Niagara).

Vous pouvez également appeler la ligne d’écoute Fem’aide disponible 24 heures par jour et   7 jours par semaine au 1-877-336-2433; http://www.femaide.ca

Pour trouver des services en Ontario français, consultez le https://aocvf.ca/services-aux-femmes/

Pour obtenir des renseignements sur les services et le soutien offerts, n’hésitez pas à consulter les sites suivants: 211ontario.ca pour l’ensemble de la province, wawg.ca dans la région de Hamilton et cevaw.com dans la région de Niagara.

 Loubna Moric, coordinatrice des programmes contre la violence et les agressions à caractère sexuel

 

 

 

 

 

 [:]

Posted in Non classé

[:fr]Campagne des 16 jours d’activisme : du 25 novembre au 10 décembre[:]

[:fr]

Bannière pour le Mois de Les 16 jours

En quoi consistent les 16 jours?

Les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe sont une campagne internationale qui a lieu chaque année du 25 novembre (Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes) au 10 décembre (Journée internationale des droits de la personne). Les 16 jours sont l’occasion de s’unir avec des partenaires du monde entier et de réfléchir à ce que chaque personne peut faire dans sa propre collectivité et dans sa propre vie pour éliminer la violence disproportionnée dont les femmes, les filles et les membres de la communauté LGBTQ2 sont victimes.

Les 16 jours comprennent également la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, qui a lieu le 6 décembre, en souvenir des 14 jeunes femmes qui ont été sauvagement assassinées à l’École Polytechnique de Montréal dans un acte choquant de violence fondée sur le sexe.

Qu’est-ce que la violence fondée sur le sexe?

La violence fondée sur le sexe désigne tout acte de violence perpétré contre une personne en raison de son identité ou de son expression de genre, ou de son identité présumée. Chaque jour, des femmes, des filles et des membres de la communauté LGBTQ2 continuent de faire face à des niveaux critiques de violence. En effet, plus de la moitié des Canadiennes ont été victimes d’au moins un acte de violence physique ou sexuelle depuis l’âge de 16 ans. Les lesbiennes et les bisexuelles sont 3,5 fois plus susceptibles que les hétérosexuelles de déclarer avoir été victimes de violence conjugale. Les femmes handicapées sont presque deux fois plus susceptibles que les autres d’avoir été victimes d’agression sexuelle au cours des 12 derniers mois. La violence entre partenaires intimes et les agressions sexuelles coûtent à notre pays plus de 12 milliards de dollars par année. Compte tenu de ces statistiques, il est presque certain que vous connaissez vous-même quelqu’un qui a été touché et changé à jamais par cette épidémie omniprésente, mais évitable.

Participer à la conversation : #NosGestesComptent

Nous avons toutes et tous un rôle à jouer dans la prévention et l’élimination de la violence fondée sur le sexe, c’est pourquoi le thème des 16 jours de cette année est #NosGestesComptent. Entre le 25 novembre et le 10 décembre, nous vous encourageons à vous joindre à la conversation et à réfléchir aux mesures concrètes que vous pouvez prendre pour contester, critiquer haut et fort et dénoncer les actes de violence fondée sur le sexe.

Pendant la campagne de cette année :

  • Portez du violet le 25 novembre, afin d’attirer l’attention sur la violence fondée sur le sexe.
  • Unissez votre voix au chœur grandissant de personnes survivantes, militantes, militants et partenaires et décrivez les mesures que vous prenez pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe en utilisant le mot-clic #NosGestesComptent.
  • Amorcez une conversation avec nos illustrations à partager dans les médias sociaux sur vos réseaux.
  • Suivez-nous, retweetez @Femmes_Canada or retransmettez nos messages sur Instagram @women_canada_femmes.
  • Démontrez votre solidarité en :
    • écoutant : acceptez d’apprendre de l’expérience des autres
    • croyant : soutenez les personnes survivantes et celles touchées par la violence
    • dénonçant : unissez votre voix à celle des autres pour dénoncer la violence
    • intervenant : trouvez un moyen sûr d’aider lorsque vous êtes témoin d’actes de violence fondée sur le sexe
    • agissant : donnez de votre temps aux organismes qui s’efforcent à mettre fin à la violence

Ressources:

Condition Féminie  Canada : https://cfc-swc.gc.ca/commemoration/vaw-vff/index-fr.html

 [:]

Posted in Non classé
Menu