x

Le CSCHN célèbre un nouveau partenariat pour plaquer la violence basée sur le genre

Communiqué de presse

Hamilton, ON – Le Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara est ravi de partager le nouveau projet pilote : Coaching Boys into Men (CBIM), un programme provincial de prévention de la violence basée sur le genre qui promet d’avoir un impact significatif dans notre province. Cette initiative, menée par le Ministère de l’éducation et soutenue par nos partenaires estimés, notamment Ontario Association of Interval and Transition Houses (OAITH) et Futures Without Violence, est prête à transformer le paysage du sport jeunesse et de l’engagement communautaire.

CBIM, un programme basé sur des données probantes ayant été développé par Futures Without Violence, est reconnu mondialement pour son approche novatrice. Puisque les sports exercent une influence significative dans la vie des jeunes, dans le programme CBIM, les entraîneurs et la communauté pourront utiliser cette influence pour enseigner aux jeunes garçons que la force ne réside jamais dans la violence.

En effet, à travers une série de 12 séances, CBIM remet en question les normes sociales genrées et promeut les outils nécessaires pour combattre la violence basée sur le genre (VBG). En mettant l’accent sur le respect, les relations saines et la sensibilisation à la santé mentale, CBIM vise à bâtir des communautés sécuritaires.

Le succès de CBIM a été bien documenté, avec des résultats soutenus par l’Association américaine de pédiatrie. S’appuyant sur notre expérience de mise en œuvre de ce programme à Hamilton avec des résultats toujours positifs, nous avons acquis les droits de devenir des formateurs certifiés en Ontario. De plus, nous avons entrepris la tâche de traduire le contenu en français et d’incorporer des perspectives canadiennes, avec un accent particulier sur les voix autochtones, en collaboration avec nos partenaires.

Dans le cadre de ce projet, les organismes de VBG joueront un rôle important en tant que revendicateurs, chargés de former les enseignants et entraîneurs des écoles secondaires locales pour offrir CBIM aux athlètes masculins. Nous comprenons l’importance de l’accessibilité, notamment pour les organismes soutenant les zones rurales et éloignées et nous nous engageons à travailler étroitement avec tous les partenaires pour garantir un accès équitable au programme.

Pour faciliter le succès et permettre de former les entraîneurs des écoles secondaires dans leurs communautés respectives, nous sommes heureux d’offrir des subventions allant jusqu’à 20 000 $ aux organismes de VBG. De plus, dans le bût d’atteindre jusqu’à 200 écoles pour couvrir l’ensemble de la province, des fonds sont alloués pour fournir du temps aux enseignants.

Grâce à notre collaboration avec OAITH, nous visons à identifier les organismes de VBG ayant des voies d’accès existantes aux écoles et à les autonomiser pour mener ce travail crucial dans leurs communautés. Une expression d’intérêt sera diffusée aux organismes de VBG intéressés, avec des informations détaillées disponibles lors de la prochaine réunion de l’OAITH en juin.

Nous nous engageons à soutenir tous les organismes de VBG formés tout au long du processus de mise en œuvre, pour assurer une amélioration continue. Des efforts sont en cours pour établir une Communauté de Pratique (CoP) afin de faciliter le partage des connaissances.

Nous vous invitons à vous joindre à nous dans ce parcours transformateur afin de bâtir des communautés sûres et inclusives pour notre jeunesse. Pour les organismes non affiliés à OAITH, n’hésitez pas à me contacter directement pour plus d’informations.

Ensemble, nous pouvons faire la différence.

 

Loubna Moric,

Directrice, Équipes contre la violence et les agression sexuelles, promotion de la santé et services aux familles

905-528-0163 ou loubna.moric@cschn.ca

Mai – Mois de la prévention de l’agression sexuelle en Ontario

Dans le cadre de la campagne de Mai, Mois de la prévention de l’agression sexuelle en Ontario, une initiative provinciale visant à sensibiliser et à éduquer sur la problématique de la violence sexuelle, le Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara s’engage à promouvoir une culture de prévention, de respect et de sécurité pour tous.

Ce mois-ci, nous mettons l’accent sur l’importance de l’éducation, de la sensibilisation pour mettre fin à la violence à caractère sexuel, ainsi que sur l’accès aux ressources et au soutien disponibles dans la communauté pour les survivants, les survivantes et leurs proches.

Au cours des dernières années, nous avons pu observer des changements sociaux. Plus de personnes prennent position contre la violence sexuelle. Les survivantes dénoncent les agresseurs. Les journalistes adaptent leur langage. Les institutions exigent que leur personnel soit formé. Les municipalités déclarent la violence basée sur le genre une épidémie. De plus en plus, il est reconnu que la violence sexuelle prend racine dans les attitudes sexistes, misogynes et dans un système colonialiste et patriarcal.  — affirme Loubna Moric, directrice des programmes contre la violence et les agressions sexuelles.  Cependant, les agressions sexuelles font partie des crimes de violence qui ne montrent aucun signe de ralentissement au cours de ces dernières années et elles restent souvent entourée de mythes et de silence qui peuvent entraver l’accès à l’information et aux services nécessaires.

1 femme sur 3 et 1 homme sur 6 seront victimes de violence sexuelle durant leur vie. Nous savons aussi que les personnes aux prises avec la violence systémique sont encore plus affectées, telles que les jeunes, les autochtones, les personnes vivant avec des limitations fonctionnelles, les personnes 2SLGBTQ+,  etc. Au cours du mois de mai, nous soulignerons la Journée de la robe rouge, le 5 mai, et la Journée internationale de lutte contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, le 17 mai.  Conscients des barrières systémiques, nous fournissons des ressources accessibles, des espaces de discussion ouverts dans les groupes et de la thérapie tenant compte de l’impact du traumatisme.

Le thème de cette année, Éduquer, Sensibiliser, Agir, souligne notre engagement à équiper la communauté de connaissances et de compétences nécessaires pour reconnaitre les situations à risque, pour intervenir et offrir le soutien de manière sécuritaire. Que ce soit par le biais de programmes éducatifs dans les écoles, de séminaires communautaires ou de ressources en ligne (Campagnes Traçons-les-limitesBeaux Mensonges, etc.), nous nous efforçons de fournir des informations sur des sujets tels que le consentement et les relations saines.

Nous reconnaissons l’importance de l’action collective pour créer des changements sociaux significatifs et pour mettre fin à la violence à caractère sexuel. Nous encourageons donc les membres de la communauté, les médias et les institutions à s’engager activement et à soutenir les initiatives visant à poursuivre l’éducation et la sensibilisation dans la lutte contre la violence sexuelle.

Ensemble, nous pouvons créer un avenir où nous avons toustes la possibilité de vivre une vie sans violence. En ce Mois de la prévention de l’agression sexuelle, rejoignez-nous pour éduquer, sensibiliser et agir.

Le Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara a pour mandat et mission d’offrir des services de santé, sociaux et communautaires en français, afin d’améliorer la santé et la qualité de vie de la population d’expression française du grand territoire de Hamilton et de Niagara. Ses principales activités sont : les soins de santé primaire et communautaire, les services aux nouveaux arrivants, les services de santé mentale auprès des adultes et des enfants, les services de promotion de la santé et du bien-être, les programmes contre la violence basée sur le genre incluant le programme auprès des enfants exposés à la violence, le programme Alternative Suspension, le projet Investir dans mon Avenir, le programme de lutte contre la traite des personnes auprès des jeunes.

Pour toute information :
Loubna Moric
Directrice des programmes contre la violence et les agressions sexuelles et les initiatives communautaires
905-528-0163 poste 3288
Loubna.moric@cschn.ca
CSCHN.CA

Le mois d’avril souligne l’importance de la santé buccodentaire pour la santé globale

Avril est le Mois de la santé buccodentaire au Canada.

C’est le moment idéal pour vous fixer de nouveaux objectifs de soins buccodentaires, avec le soutien de votre hygiéniste dentaire, qui sait à quel point une bonne hygiène buccale améliore le bien-être physique et mental.

Les hygiénistes dentaires travaillent dans divers contextes, y compris en pratique d’hygiène dentaire autonome, avec des personnes de tous âges, et aident les gens à développer des routines quotidiennes de soins buccodentaires. Ils proposent des recommandations de traitement et des stratégies de prévention des maladies afin de promouvoir la santé buccodentaire pour une meilleure santé globale.

En avril, particulièrement à l’occasion de la Semaine nationale des hygiénistes dentaires (du 4 au 10 avril), engagez-vous à améliorer votre santé buccodentaire grâce à ces six petits gestes :

  1. Brossez vos dents au moins deux fois par jour avec du dentifrice au fluorure.
  2. Nettoyez entre vos dents tous les jours avec de la soie dentaire ou d’autres outils interdentaires.
  3. Utilisez un rince-bouche antibactérien une fois par jour.
  4. Choisissez des aliments et des boissons sains.
  5. Arrêtez de fumer.
  6. Consultez un professionnel de la santé buccodentaire au moins tous les six mois.

Pour en savoir plus sur la santé buccodentaire, cliquez sur la bannière ci-bas.

Au Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara, nous offrons le Programme ontarien de soins dentaires pour les aînés : adultes âgés de 65 ans et plus, et étant admissibles.

Pour en apprendre plus sur les services que nous offrons visitez : POSDA

Protégez vos yeux lors de l’éclipse solaire du 8 avril!

Le 8 avril, la région de Niagara sera l’un des rares endroits au Canada à se trouver sur la trajectoire d’une éclipse solaire totale. Il s’agit d’un événement unique qui devrait attirer des milliers de visiteurs dans la région, et la Santé publique rappelle aux résidents et aux visiteurs de protéger leurs yeux et de profiter de l’éclipse en toute sécurité.

Utiliser des lunettes certifiées pour l’éclipse solaire

Il est très dangereux de regarder directement le soleil à tout moment, et un coup d’œil rapide pendant une éclipse peut être particulièrement tentant. Regarder directement le soleil découvert peut provoquer des lésions oculaires irréversibles.

Pour éviter d’endommager vos rétines lorsque vous regardez l’éclipse solaire, n’utilisez que des lunettes d’éclipse certifiées ISO-12312-2, provenant d’un vendeur réputé et en bon état, et n’utilisez jamais de lunettes de soleil ordinaires ou de filtres bricolés. La santé publique fournit des informations sur la manière de déterminer si vos lunettes d’éclipse solaire sont sûres et sur les endroits où vous pouvez les acheter.

« Regarder directement le soleil peut être très dangereux et provoquer des brûlures de la rétine, une perte de la vue ou une vision floue », explique le Dr Jessica Jackman, médecin-conseil adjoint en charge de la santé. « Comme la rétine ne contient pas de capteurs de douleur, vous ne sentirez pas que vos yeux sont endommagés. C’est pourquoi nous voulons que tout le monde soit conscient de la nécessité de porter des lunettes d’éclipse solaire appropriées pour protéger ses yeux. »

Le Dr Amber Sheikh, chef du service d’ophtalmologie de Niagara Health, est d’accord, ajoutant qu’une exposition soutenue ou de forte intensité à la lumière de l’éclipse entraînera des dommages permanents à la rétine, également connus sous le nom de rétinopathie solaire.

« Les dommages causés par la rétinopathie solaire sont permanents et s’accompagnent d’une perte de la vision centrale. Il n’existe aucun traitement », précise-t-elle. « Les personnes vulnérables sont les jeunes enfants, les personnes dont les lentilles sont transparentes (celles qui ont subi une opération de la cataracte), les personnes qui prennent certains médicaments tels que des antibiotiques comme la tétracycline, et certaines personnes souffrant de troubles mentaux ou psychiatriques.

Autres conseils de préparation

Les autorités locales, les services d’urgence, les écoles et d’autres organisations de la région de Niagara travaillent ensemble depuis des mois pour s’assurer que la communauté est prête. Comme des milliers de visiteurs sont attendus dans la région de Niagara pour voir l’éclipse, il est important que tout le monde se prépare à l’avance.

La plupart des écoles et des garderies étant fermées le 8 avril, nous rappelons aux parents et aux tuteurs de mettre en place un plan de garde d’enfants et de superviser les enfants pendant l’éclipse.

En outre, comme il faut s’attendre à des foules, des files d’attente et des embouteillages, tout le monde est encouragé à faire le plein d’essence, à faire des courses et à avoir à portée de main des en-cas, de l’eau et des produits de premiers secours. Pour tout changement ou perturbation des services municipaux, composez le 211 ou suivez la région de Niagara et votre municipalité locale sur les médias sociaux.

Communiqué traduit de Santé publique Niagara

Pour en savoir plus, veuillez consulter le site web de l’Association canadienne des optométristes et le document ci-dessous :

Eclipse Infographic FR

Journée internationale des femmes 2024

La Journée internationale des femmes qui  aujourd’hui le 8 mars. C’est une journée pour reconnaître et souligner, à l’échelle mondiale, les réalisations sociales, économiques, culturelles et politiques des femmes et des filles. Il s’agit aussi d’une occasion pour sensibiliser le public au progrès accompli dans la réalisation de l’égalité des genres et au travail qui reste à faire à cet égard.

Aujourd’hui, la Journée internationale des femmes est une journée d’unité, de célébration, de réflexion, de défense des droits et d’action observée dans plusieurs pays à travers le monde.

En cette journée spéciale dédiée à la célébration des femmes, nous nous rassemblons pour reconnaître et honorer les innombrables contributions des femmes à travers l’histoire et dans notre société moderne. Cette année, le thème que nous avons choisi, « Découvrons nos forces », est une invitation à explorer la diversité et la résilience qui caractérisent les parcours de chaque femme.

Chaque femme ici présente, et celles qui sont loin de nous, a un récit unique, tissé de moments de joie, de luttes et de réussites. Nous sommes des femmes de différentes origines, de différentes cultures, de différentes croyances. Nous sommes des femmes de tous âges, des jeunes filles qui rêvent de l’avenir, des femmes matures qui ont tracé leur chemin avec persévérance. Nous sommes des femmes aux multiples talents, des artistes, des scientifiques, des entrepreneures, des militantes, des mères, des enseignantes, des soignantes, des leaders.

Mais la Journée internationale des femmes ne se limite pas à une simple célébration. C’est aussi une journée de revendication. Nous sommes ici pour rappeler au monde que malgré les progrès réalisés, les femmes continuent à être confrontées à des injustices et des inégalités. Nous devons nous battre pour que chaque femme ait accès à l’éducation, à des soins de santé de qualité, à des opportunités économiques équitables. Nous devons nous battre pour mettre fin à la violence faite aux femmes, qu’elle soit physique, émotionnelle ou structurelle.

L’égalité des sexes ne doit pas être un rêve lointain, mais une réalité tangible. Cela signifie que les femmes doivent être représentées de manière équitable dans tous les domaines de la société, des conseils d’administration aux parlements, des salles de classe aux laboratoires de recherche. Cela signifie que les femmes doivent être rémunérées de manière égale pour un travail égal, que leur voix doit être entendue et respectée dans les décisions qui façonnent leur vie et leur avenir.

Ensemble, nous avons le pouvoir de changer les choses. Chaque petit geste, chaque action, chaque voix compte. En célébrant nos forces individuelles, nous renforçons notre capacité collective à faire progresser l’égalité des sexes. Nous pouvons inspirer les générations futures à poursuivre leurs rêves sans limite, à croire en leur potentiel et à défendre leurs droits.

Aujourd’hui, engageons nous à continuer à lutter pour un avenir où chaque femme peut s’épanouir pleinement, où elle est libre d’être elle-même sans crainte ni limitation. Engageons nous à faire en sorte que la Journée internationale des femmes ne soit pas seulement une journée de célébration, mais aussi une journée de transformation, une journée où nous nous engageons à construire un monde meilleur pour tous.

CSCHN célèbre 266 400$ en subventions du Gouvernement de l’Ontario

Communiqué de presse                                                                                           

Welland, ON – Vendredi dernier, Jeff Burch, député provincial de Niagara Centre, a rencontré l’équipe du Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara (CSCHN) pour célébrer 266 400 $ du Gouvernement de l’Ontario par l’entremise de deux subventions de la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO).

« Je demeure un supporteur convaincu du personnel et des bénévoles du Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara, a déclaré Jeff Burch. Je suis ravi de voir les initiatives prisent par cette organisation pour bâtir et croître ses programmes. Cet investissement de la FTO joue un rôle important pour assurer la santé et le dynamisme de notre communauté francophone. »

Une subvention de 196 900 $ du Fonds pour les communautés résilientes, accordée en mai 2023, a permis au CSCHN d’offrir le programme Investir dans mon avenir, qui suivant un curriculum spécifique basé sur une approche féministe intersectionnelle et sur les déterminants sociaux de la santé, soutient les femmes à sortir du cycle de violence.

Une subvention d’immobilisation de 69 500 $ a été accordé en septembre 2023. Celle-ci répondra à un besoin de la communauté en permettant de faire l’achat d’un véhicule de plus grande capacité pour transporter de façon sécuritaire, les clients du Niagara et plus spécifiquement les nouveaux arrivants.

« La subvention d’immobilisations nous permettra de mieux desservir nos clients qui rencontrent des barrières pour se déplacer. Le transport en commun étant plus difficile à naviguer dans la région, ce véhicule va nous être d’un grand secours. » affirme France Vaillancourt, directrice générale au Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara. « Avec la mini-autobus, nous pourrons initier de nombreuses familles à la culture canadienne en les faisant participer à diverses activités, festivals et même à la cabane à sucre! »

« Le financement reçu dans le cadre des Fonds pour les communautés résilientes est extraordinaire. Cet investissement nous permettra de former en employabilité et en autonomisation entrepreneuriale, les femmes francophones de 16 ans et plus demeurant dans les régions de Niagara et de Hamilton, » explique Loubna Moric, directrice intérimaire des programmes contre la violence et les agressions sexuelles et les initiatives communautaires au CSCHN.

Ayant pour mandat d’offrir des services de santé, sociaux et communautaires en français, afin d’améliorer la santé et la qualité de vie des francophones de Hamilton et du Niagara, le CSCHN gère des programmes basés sur des données probantes le plus à jour concernant les besoins de la communauté qu’elle dessert. Les programmes sont bâtis et mis en place en prenant compte des meilleures pratiques professionnelles, des codes de déontologie, des systèmes de gestion approuvés et des exigences du Centre canadien d’agrément dans le cadre de la certification (décembre 2020) et des indicateurs de rendement des nombreux bailleurs de fonds régionaux, provinciaux et fédéraux.

« Le travail qu’accomplit le CSCHN fait tellement la différence pour la communauté francophone nouvelle et existante des régions de Hamilton et de Niagara », a déclaré Neil Lumsden, ministre du Tourisme, de la Culture et du Sport. « C’est pourquoi le financement que mon ministère accorde par l’entremise de la FTO est si important. Notre gouvernement est déterminé à faire en sorte que les programmes qui contribuent au bien-être et à la sécurité de la communauté francophone continuent d’être soutenus dans toute la province. »

La mission de la Fondation Trillium de l’Ontario (FTO) est de bâtir des communautés saines et dynamiques partout en Ontario. En tant qu’organisme du gouvernement de l’Ontario et que l’une des fondations subventionnaires les plus importantes au Canada, l’année dernière, la FTO a investi plus de 110 M$ dans 1 022 projets et partenariats communautaires. Visitez le otf.ca pour en apprendre davantage.

 

France Vaillancourt,

Directrice générale

Journée nationale de sensibilisation à la traite des personnes

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

 

En cette Journée nationale de sensibilisation à la traite des personnes, nous réaffirmons notre engagement à sensibiliser et à combattre ce fléau qui continue d’affecter des millions d’individus dans le monde entier. Cette année, alors que nous marquons cette journée importante, nous reconnaissons avec une attention particulière la nécessité de soutenir non seulement les femmes et les jeunes exposés à l’exploitation sexuelle, mais également ceux et celles qui sont victimes de la traite des personnes dans d’autres formes, telles que le travail forcé et la servitude domestique.

La traite des êtres humains, selon l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime, implique diverses actions telles que le recrutement, le transport, le transfert, l’hébergement ou l’accueil de personnes en utilisant la coercition, l’enlèvement, la fraude, la tromperie ou l’abus de pouvoir d’une personne en position de vulnérabilité, dans le but de les exploiter. Cette exploitation peut prendre différentes formes, y compris l’exploitation sexuelle, le travail forcé et même le prélèvement d’organes.

Le Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara s’est vu octroyer des fonds afin d’apporter un soutien crucial aux jeunes et à leurs familles, particulièrement vulnérables à la traite des personnes. Cette initiative revêt une importance capitale dans notre lutte contre ce fléau, étant donné que les jeunes sont souvent ciblés par les trafiquants. Nous continuerons à fournir des services éducatifs, de sensibilisation, ainsi que du soutien personnalisé pour aider les jeunes et leurs familles à reconnaître les signes de la traite et à prendre des mesures préventives.

Il est essentiel de reconnaître que la région de Niagara est particulièrement exposée à la traite des personnes, en particulier dans le domaine de l’exploitation sexuelle, en raison de divers facteurs tels que sa situation géographique et sa proximité avec la frontière américaine. Le Centre canadien pour mettre fin à la traite des personnes a identifié la région de Niagara comme une plaque tournante de la traite des personnes au pays, soulignant ainsi l’urgence d’agir dans cette région.

De même, la ville de Hamilton est désignée comme une zone à haut risque pour la traite des personnes, en raison de son emplacement stratégique sur la voie de transport entre Toronto et la frontière américaine. Le Service de police de la ville de Hamilton a identifié la traite des personnes comme un problème majeur, en particulier en ce qui concerne le trafic sexuel et l’exploitation des jeunes vulnérables.

Le CSCHN continuera à jouer un rôle actif dans la lutte contre la traite des personnes à Hamilton et dans la région de Niagara en collaborant avec les autorités locales, les organisations communautaires et les services de soutien pour sensibiliser, protéger et soutenir les victimes. Enfin, nous rappelons que la traite des personnes est un problème mondial qui nécessite une réponse collective et continue de la part de tous les acteurs de la société.

 

Pour plus d’informations :

Loubna Moric

directrice (intérimaire) programmes contre la violence, les agressions sexuelles et les initiatives communautaires

Tél. : 905-734-1141

Vidéo festive annuelle du CSCHN

Les fêtes de fin d’année sont faites pour être partagées, et cette fois-ci, dans notre vidéo festive annuelle, nous voulons partager avec vous nos souvenirs, repas, cadeaux, conseils, traditions, films, chansons et demandes au Père Noël préférés!

Nous vous souhaitons ce qu’il y a de mieux dans la vie : bonheur, santé et par dessus tout rire.

De la grande famille du Centre de santé communautaire Hamilton/Niagara à la vôtre, on espère que vous aurez de joyeuses fêtes et une excellente année 2024.

N’hésitez pas à partager la réponse à votre question préférée!

Pour visionner la vidéo des membres de la famille anglophones, cliquez ici.

Rapport sur l’état des rémunérations

10 organisations communautaires de santé en Ontario, dont Alliance pour des communautés en santé, publient un nouveau rapport qui révèle une détérioration de la crise de personnel au sein du secteur de la Santé Communautaire en raison d’un écart salarial croissant.

Nous avons besoin d’une intervention du gouvernement pour aider à résoudre ce problème.

Le CSCHN reconnaît le besoin d’un investissement majeur dans le secteur de la santé primaire et communautaire et souhaite que ce rapport permettra d’ouvrir les conversations requises pour aboutir à une équité salariale dans le secteur de la santé et des services communautaires.  Le secteur de la santé primaire est à la base de nos communautés et il faut l’appuyer avec les ressources nécessaires afin de répondre aux besoins grandissants de la population.

En savoir plus ici :

https://www.allianceon.org/fr/news/Communique-de-presse-Action-urgente-requise-de-la-part-du-gouvernement-de-lOntario-pour

Sortie à la ferme de Springridge à Burlington : une journée mémorable pour nos familles

Le CSCHN a récemment organisé une sortie à la ferme de Springridge à Burlington, offrant à nos familles une occasion précieuse de s’évader et de profiter d’un environnement enchanteur en cette période de changement de couleurs des paysages. Cette sortie a été rendue possible grâce au généreux soutien financier de la ville de Hamilton, que nous tenons à remercier chaleureusement.

Dès leur arrivée, nos familles ont été accueillies par une vue panoramique captivante, où les couleurs d’automne offraient un spectacle époustouflant. Cela a créé une atmosphère de détente et de déconnexion, permettant aux participants de s’évader du stress quotidien.

La journée a débuté par des collations revigorantes, permettant à chacun de recharger ses énergies avant de se lancer dans une série d’activités divertissantes. Les moments forts de la journée ont été les balades en tracteur, offrant des souvenirs inoubliables aux participants, en particulier aux plus jeunes. L’excitation des enfants en voyant les différents animaux de la ferme, ainsi que l’occasion de choisir leurs propres citrouilles, a été palpable et a créé des sourires et des rires tout au long de la journée.

Cette sortie a non seulement permis aux familles de créer des souvenirs précieux, mais elle a également offert un espace de détente et de loisirs où chacun a pu se ressourcer et profiter de la nature. Les moments de bonheur partagés ont renforcé les liens au sein de notre communauté et ont rappelé l’importance de telles initiatives pour le bien-être de nos familles.

Nous tenons à exprimer notre gratitude envers la ville de Hamilton pour son soutien financier, qui a rendu cette sortie mémorable possible. C’est grâce à de tels partenariats que nous pouvons continuer à offrir des expériences enrichissantes à nos bénéficiaires, renforçant ainsi notre mission de soutien et de bien-être pour nos familles.

Menu